1954-1967 : naissance du code de l’urbanisme, c’est l’urbanisme moderne

1954

Mendes-France-Harcourt
Par Studio Harcourt — RMN, Domaine public

Le 26 juillet 1954, Pierre Mendès-France, Président du Conseil, signe le décret 54-766.

C’est ainsi l’acte de naissance du « Code de l’Urbanisme, de l’aménagement du territoire, de l’habitation et les mesures exceptionnelles pour remédier à la crise du logement suite à la seconde guerre mondiale. »

Plusieurs décrets et ordonnances sont encore nécessaires entre 1958 (31/12/58) et 1959 (21/9/59) pour doter la planification urbaine d’outils opérationnels. Les associations syndicales, les ZUP, les opérations de rénovation urbaines, sont alors crééés afin de réduire le pouvoir discrétionnaire des dérogations.

La LOF – loi d’orientation foncière

La loi d’orientation foncière du 30 décembre 1967 fait face au baby-boom de l’après-guerre et au besoin croissant de logements.

Les maires peuvent désormais créer rapidement de nouveaux quartiers, les préfets de nouvelles villes et ainsi lutter contre l’insalubrité des centres-villes. Ces mesures amélioreront la santé des populations, en particulier les plus fragiles : enfants en bas âge et retraités.

La naissance des schémas directeurs d’aménagement et d’urbanisme (SDAU) pour les agglomérations aident à définir les équipements et les infrastructures nécessaires à leur développement. Les SDAU permettent alors de créer des plans d’occupation des sols (POS). Ils restent ainsi en vigueur jusqu’au début du XXIe siècle et l’arrivée de la loi SRU.

Les évolutions sont nombreuses depuis Haussmann pourtant il reste encore 50 années de législation et de transformations.

sj

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.